QU'EST CE QU'ILS ONT MIS DANS MON CORPS?

(écrit en 2012)

 

Sans mon consentement, ni autorisation, illégalement, en cachette lors d'une opération chirurgicale, ils ont mis dans mon corps des récepteurs ou puces électroniques (puces RFID appelées aussi VERICHIP ou MICROCHIP) qui permettent, à DISTANCE :


1°) de m’empêcher de dormir.

2°) de me faire tousser  à la limite du vomissement

3°) de me suivre et de repérer partout où je peux être.

 

Sur des radiographies de la tête, mon crâne est ouvert d'un bout à l'autre.

 

imagespucerfid3.jpgimages-puce2rfid.jpg

 

 

lien très important sur le brain machine interface program http://www.angelfire.com/d20/philadelphians/MMEA.html

 

 

« Parmi ses composantes, la micro-puce possède un émetteur-récepteur qui envoie un signal numérique à base de pulsions transmettant 85 éléments de données. Il émet aussi, à intervalles réguliers, un signal analogue créé numériquement. Utilisé comme un relais, ce signal envoie des informations essentielles, servant éventuellement à localiser le porteur. Le porteur de la microchip devient donc une « antenne vivante » pouvant être repérée à tout moment par satellite !!! ».

 

« D’autres puces neurales ou cérébrales existent déjà. Citons par exemple le système Braingate, développé par Cyberkinetics (cf. http://www.cyberkineticsinc.com/), ou encore l’affreuse M.M.E.A. (multiple micro electrode array - cf. http://philadelphians.50megs.com/MMEA.html). »

 

 

« L’existence de PUCES NEURALES ET CEREBRALES, que l’on implante directement dans les nerfs ou dans le cerveau, est d’une importance capitale. On peut ainsi parler de l’ignoble projet « brain machine interface program » développé par la D.A.R.P.A. (agence du ministère de la défense américain) ou de « l’Activa Parkinson’s Control Therapy » développé par Medtronic, ou encore des systèmes « Braingate » et « Neuroport » développés par la compagnie Cyberkinetics. On peut aussi citer la très dangereuse puce cérébrale M.M.E.A. (multiple micro electrodes array). Ces puces, bien entendu, permettent un contrôle mental, comportemental et émotionnel ABSOLU, et permettent de faire ressentir à la pauvre personne implantée du plaisir ou… de la DOULEUR selon le bon vouloir de celui qui envoie les ondes depuis une station terrestre ! Ces puces constituent non seulement un moyen de contrôle efficace des populations, mais aussi une terrible et dangereuse ARME! « 

Le principe de fonctionnement des puces cérébrales

Le principe général est assez simple : la personne est opérée par opération de neurochirurgie (opération lourde et délicate). Durant l’opération, on va lui implanter, dans le cortex, à la surface du cerveau, une puce contenant toute une batterie de micro-électrodes. Cette puce est le plus souvent carrée. Elle ne fait que quelques millimètres de côté, est placée sur le cerveau et contient toute une série de mini « pointes » que l’on enfonce dans le cortex (voir ci-dessous).

                                  

Un fil électrique part de cette puce et est relié à un émetteur-récepteur sans fil (Wi-Fi ou Bluetooth). Voir l’illustration ci-après.

 

Puce cérébrale : la marque dans le front…

 

De part et d’autre du crâne (à l’extérieur ET à l’intérieur, on fixe un émetteur-récepteur qui dépasse (cet émetteur-récepteur permet d’émettre vers l’extérieur des ordres sous forme d’ondes MAIS AUSSI D’EN RECEVOIR DEPUIS L’EXTERIEUR – il y a donc bidirectionnalité). Petit remarque: le « sans fil » est nocif pour la santé, et c’est particulièrement vrai pour le Wi-Fi et le Bluetooth (cf. http://www.next-up.org/France/Wifi.php#1, par exemple).

 

La personne implantée peut alors émettre des ordres vers l’extérieur à partir de son cerveau : la puce enregistre ces ordres et les envoie, via le fil électrique, à l’émetteur-récepteur, qui transmet les ondes vers l’extérieur. MAIS L’EXTERIEUR PEUT EGALEMENT ENVOYER DES ONDES QUI ARRIVENT A L’EMETTEUR-RECEPTEUR, ARRIVENT A LA PUCE VIA LE FIL ELECTRIQUE, ET ACTIVENT LA PUCE QUI EST IMPLANTEE DANS LE CERVEAU! CELA PERMET

D’ENVOYER DES INFORMATIONS QUI PEUVENT, SELON L’ENDROIT OU LA PUCE EST IMPLANTEE, PROVOQUER DES CRISES D’EPILEPSIE, PRODUIRE DES MOUVEMENTS, ENGENDRER DES HALLUCINATIONS VISUELLES OU AUDITIVES, CAUSER UNE HAUSSE OU UNE DIMINUTION DE LA PRODUCTION D’HORMONES ET DONC JOUER AINSI SUR LE COMPORTEMENT, VOIRE MEME ACTIVER LE CENTRE DE LA DOULEUR (= TORTURE) !!! Et le PIRE, c’est qu’il n’existe pas de moyen de lutter contre ces ordres qui proviennent de l’extérieur ! Notre volonté ne peut rien contre cela : les ordres arrivent et sont transmis selon un procédé mécanique et physique imparable qui active le cerveau!

 

Malgré ces dangers terribles, la propagande se poursuit. C’est tellement vrai qu’un centre destiné à FAIRE LA PROMOTION DES PUCES IMPLANTABLES NEURALES ET CEREBRALES EXISTE AUX USA, et possède même un site web: http://sitemaker.umich.edu/cnct/home.

 

   

 

 

Ils n'ont pas encore réussi à contrôler mon esprit et mon comportement; par contre, ils ont reussi à contrôler mon sommeil .

 

---Je dois dormir uniquement s'ils le veulent. 

 

---Ils arrivent à m’empêcher de dormir  des jours et des jours, la nuit comme le jour, le plus long a été un mois en France ( à Tulle, mais aussi au Sénégal et en Hollande)où ils ne m’ont pas laissé une seule minute de sommeil. Partout où je peux être, ils peuvent me suivre et m’empêcher de dormir, rien qu’en étant dans leur voiture avec leur matériel ou en étant dans une maison à coté de là où je me situe.

 


Je ne bois pas, je ne fume pas, j’ai banni tous les excitants de mon quotidien (café, thé…). En temps normal, j’ai un sommeil profond et je dors très bien. Je travaille beaucoup la journée, je marche beaucoup, j’ai une alimentation équilibrée, je n’ai aucun trouble de sommeil, ni de santé.

 

---Le téléphone est un GPS à lui seul, même éteint, on peut vous repérer partout où vous êtes. Depuis 2007, sans téléphone sans sac, ils sont arrivés à me suivre partout où je me suis cachée que ce soit en France, en Belgique, en Suisse, en Allemagne, au Sénégal, au Maroc... Je suis allée dans les pays européens pour trouver des médecins, mais à chaque fois, ils sont intervenus et j’étais obligée de revenir en France. En Angleterre des associations étaient prêtes à m’accueillir et à m’aider, trois fois de suite, mon visa a  été bloqué et je n’ai pu y aller ce qui était encore une fois de plus un de leur blocage.

 

3°) ils arrivent aussi à me faire tousser à distance à mort. Nuit et jour, ils n'ont pas d'heure. A 3h du matin, c'est cela qu'ils préfèrent le plus. Je tousse à la limite du vomissement. Je vais finir par avoir des côtes cassées mais aussi des muscles de la gorge

4°) ils peuvent aussi augmenter la température de mon corps de façon excessive.

5°) enfin, ils arrivent à créer un bruitage dans mes oreilles (toc, toc, toc…).

 

Pourtant des cobayes volontaires existent aujourd'hui partout dans le monde, mais, comme des voleurs ou des bandits de grands chemins, les médecins français de l'hôpital Lapeyronie de Montpellier ont volé mon corps, ma vie...sans vergogne, au mépris de toute loi, de toute éthique, pour y mettre leur "CHOSE".

  

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez avoir un apercu du probleme dans le site ci-après ou dans les témoignages

 

 http://www.indymedia.be/index.html%3Fq=node%252F3390.html

 

 

Pour plus de renseignements sur cette nouvelle technologie dont je suis une victime encore vivante, des associations, des scientifiques, des journalistes...en parlent. Consultez l'article dans ce blog: 

LES TEMOIGNAGES  SUR LES DANGERS DE CETTE SCIENCE



25/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres