QUI SUIS-JE?

Une jeune femme de 23 ans qui débarque en France. Aujourd’hui  j’en ai 53 ans.


J’ai 2 enfants. Une grande fille de père sénégalais noir décédé depuis longtemps et un garçon de 19 ans de père français blanc.

Ma fille vit au Sénégal. Mon fils est actuellement à Paris où il étudie.

 

 

En France, j’ai toujours étudié et travaillé.

Je suis comptable de métier, mais j’ai aussi voulu être programmeur en informatique.

 (je connaissais le C, le C++, le Java...; je savais aussi programmer un distributeur automatique de billets ou GAB, beaucoup de jeux et de logiciels.C'était en 2004, lors d'une licence  informatique, ils avaient tout fait pour m’empêcher d'aller loin; mais en ce moment je ne pouvais pas imaginer un seul instant, ce qui m'arrivait; et tous les blocages, dont j'ai été victime à la Fac de Montpellier, s'expliquent aujourd'hui).

 

de 2002 à 2007 DUT de compta, licence informatique, licence sciences de l'éducation, licence commerce internationale

Autodidacte, j’ai touché à beaucoup de domaines.

J’étais férue de maths, d’histoire, de science…

 

J’étais aussi une femme engagée pour l’Afrique en 2006.
J’avais crée une association : Afrique IDS ainsi qu’un site internet où je racontais l’histoire de l’Afrique, l’histoire des hommes, l’histoire des sociétés et des civilisations.

 

--L’Egypte me passionnait et je racontais dans ce site l’histoire des premiers pharaons noirs qui détenaient les mathématiques (voire les pyramides d’Egypte en forme de trapèze) et qui ont transmis cette connaissance aux grecs.
--Je racontais aussi dans ce site l’esclavage  qui a permis à l’Europe d’amasser des milliards pour se construire.
--Je racontais aussi l’Afrique et ses premiers hommes. L’Afrique le berceau de l’humanité…

Je positivais cette pauvre Afrique en somme  ; cette Afrique que les médias nous montraient  toujours en guerre et en famine ; cette Afrique sous-développée qu'on disait « sans histoire ».

 

--Avec mon association, je voulais faire des parrainages d'enfants pour permettre aux enfants africains d'aller à l'école en très grand nombre. Je voulais aussi faire de la récupération de matériels en Europe pour permettre à nos jeunes de trouver de petits boulots, en les recyclant, en les restaurant, .en les transformant ou en les vendant en l'état. Enfin,je voulais aussi faire des jumelages de villes entre pays africains et d'autres pays du monde.

 

((((Je tiens à souligner qu'en 2001, l'année où j'ai eu l'implant, ma vie était insignifiante; je commençais juste à reprendre les études. Je n'étais ni INTELLECTUELLE, NI UNE FEMME ENGAGÉE COMME JE L'AI ÉTÉ A PARTIR DE 2006.  Mon ciblage a commencé en 2007. Mon implant a été fait en 2001. Comme je touchais à tout, c'est même peut-être eux qui m'ont mis sur le chemin de la françafrique ce qui justifiait mon engagement pour l'Afrique! (cela fait partie de leurs méthodes pour se donner le droit d'accuser et de mettre une victime sur  la liste noire)))).

 

 

Des journalistes, des associations, des scientifiques.... vous éclairent sur ce problème.consultez l'article dans ce blog: LES TEMOIGNAGES  SUR LES DANGERS DE CETTE SCIENCE  



25/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres